TIC-logs

Un mouton à 5 pattes dans le vert paturage du web

Portfolio

Derniers billets

Vous reprendrez bien un peu de VéloTaf ?

J’ai commencé le VéloTaf il y a près de 5 ans à une époque où le Vélib était un dispositif fonctionnel. Pendant plus de 2 ans, je suis rentré régulièrement chez moi, après une belle journée de labeur, à vélo. La chance de pouvoir user de pistes cyclables sécurisées, bien séparées des voies de bus, de taxis et de la route a surement été un facteur de pérennité.

Avec l’accident industriel que fut  le changement d’opérateur du Vélib, et à la suite d’un déménagement dans une commune sans point Vélib, je me suis équipé d’un vélo à assistance électrique. Cela m’a amené à faire l’aller/retour dans la même journée, ceci facilité par la présence d’une douche au bureau. 16 kms ça laisse quelques séquelles 🙂

Jamais je n’aurais eu la discipline de me rendre régulièrement dans une salle de sport. Le VéloTaf est une bonne alternative .Rentrer en vélo, c’est pour moi un temps équivalent à celui de l’usage des transports en communs (1h/trajet) et même un facteur de ponctualité (sauf les jours de crevaison).

Le VéloTaf est une pratique fort agréable. Au revoir pannes, malaises voyageurs, problèmes de signalisation, odeurs surprenantes, … Il reste encore un gros travail sur la rénovation des pistes cyclables, leur sécurisation, le renforcement de leur maillage. Et au vu des derniers relevés qui font état d’une croissance du nombre de cyclistes dans la capitale de 54% en 1 an, on peut espérer que les mairies soient encore plus proactives en la matière #jesuisundestrois.

L’épisode de grève des transports en commun que nous vivons en région parisienne m’a amené à renforcer ma pratique et à découvrir de nouveaux horizons.

https://unsplash.com/photos/kQFV7Qq3p40

Il n’y a pas de mauvais temps …

Il n’y a pas de mauvais temps, juste un bon équipement.

dixit Pierre L. membre du collectif Le Vélo Volant

Possesseur d’un pantalon de pluie depuis fort longtemps pour me protéger des projections en période pluvieuses, j’ai découvert grâce à la lutte sociale la cape de pluie, un élément diablement efficace en cas de gros temps !

L’entretien

Il est probable qu’un vélociste de proximité vous fasse un point sur le sujet lors de l’achat de votre cycle. Passé par une grande enseigne il n’en a rien été. Je découvre donc régulièrement de nouveaux points d’entretien :

  • Après le classique gonflage de pneu et dégraissage-nettoyage-dégraissage de la chaîne
  • Après le changement de pneu pour un modèle vraiment résistant qui ne crève pas tous les 50 km (schwalbe marathon plus)
  • Pensez à renvoyer votre vélo après ses 6 premiers mois d’utilisation en atelier pour un resserrage en règle de tous les boulons
  • Une vérification annuelle, en particulier des rayons des roues, c’est important
  • Pensez à changer vos plaquettes de freins quand resserrer n’est plus suffisant (ma découverte 2019 : la plaquette de freins de vélo)

Protéger son Vélo : le U c’est plus de sérénité

Un seul système viable d’attache principale : le U ! Le reste peut être présent en complément, mais un U solide et éprouvé est incontournable. Les autres moyens d’accroche (câbles, chaînes, systèmes dépliants, …) sont donc des compléments intéressants, mais ils se découpent très rapidement. On parle tout de même de près de 400 000 vélos volés par an en France ! Avant de choisir votre U, jetez un œil sur le comparatif 2019 de la FUB, la Fédération française des Usagers de la Bicyclette. la Fédération vous formule également quelques conseils que l’on retrouve dans cette vidéo :

La disqueuse reste votre ennemie : https://www.youtube.com/watch?v=af5Qpk7RguE

Soyez visible

Lumière fonctionnelle, bandes réfléchissantes, … autant d’atouts renforcés par une conduite respectueuse qui optimiseront vos chances d’éviter l’accident !