All posts tagged web 2.0

On nous rejoue le coup de la démocratie participative avec le web

Le 22 octobre 2006, Ségolène Royal déclarait, lors d’une intervention à la Sorbonne, « qu’il faudra clarifier la façon dont les élus pourront rendre compte, à intervalles réguliers, à des Jurys Citoyens tirés au sort»1.

L’expression « démocratie participative » sera dès lors fortement ancrée dans la campagne présidentielle. L’internet « social » faisait ses premiers pas dans la sphère politique au travers d’un recours massif à la vidéo (dailymotion, youtube, ns tv, …), aux blogs, aux podcasts, aux réseaux sociaux (facebook en tête), … Mis à part sur quelques forums, et Désirs d’Avenir, il me semble que la démocratie participative n’a que peu joué, et l’ensemble des outils numériques n’ont été qu’utilisés à des fins de  propagation virale des messages des différent candidats. En somme une communication verticale, ou l’interaction principale des partisans consiste à relayer l’info, les vidéos, ou au mieux en terme d’interactivité, à féliciter le candidat pour son génie.

Bien évidemment, les trolls, les débats stériles, ou les zones de contestations ont été nombreuses. Mais ce n’est pas vraiment l’idée dont je me fais de cette belle idée qu’est la démocratie participative, celle qui consiste à mettre en place « une forme de partage et d’exercice du pouvoir, fondée sur le renforcement de la participation des citoyens à la prise de décision politique ». Le numérique ne permet encore que difficilement un échange direct avec le politique.

Ces dernières heures on assiste à un franc succès en terms d’audience de la part d’un lip dub réalisé par les jeunes populaire. Mais on reste dans un schéma de communication traditionnel, pyramidal, où le sommet produit un contenu, et incite la base à le relayer. C’est ce que la nouvelle présidente du MJS évoque en disant que « Sarkozy, c’est Louis XIV avec un ipod ». Les vielles habitudes sont dures à perdre ! Continue reading “On nous rejoue le coup de la démocratie participative avec le web” »

(Humour) Je m’ennuie grave au travail

Et puis mes collègues sont tous des ***, sans parler de ……

Bientôt ma photo s’affichera sur FailBlog, avec ce petit commentaire anodin ! Trêve de plaisanterie. Les outils de communications présents sur internet ont cela de super : ils permettent de communiquer rapidement, et peut être parfois un petit peu trop, avec notre communauté (qui, elle, est parfois un peu trop élargie). Et à force de raconter n’importe quoi, de partager n’importe quelles photos, avec n’importe qui, parfois c’est le drame ! À en juger par la photo ci-dessous,  parler trop vite sur un média 2.0 peut mener au drame !

critiquer sont travail sur facebook peut mener au licenciement

Et ma cocotte, fallait p’t’etre pas mettre ton patron en contact Facebook, non mais genre, …. Ce n’est pas la première fois que ça arrive, on avait eu le droit au coup « du problème familial »,  le « congé maladie »,  le coup du « skyblog miss France » ou bien encore « la triche online ».  On ne le dira jamais assez, il est important de contrôler la « Privacy » des outils sociaux, tout comme de surveiller qui l’on accepte dans nos Buddy Lists (et aussi peut-être pour certains d’être tout simplement moins cons). Ce qui m’étonne c’est qu’à chaque fois qu’une affaire de la sorte se met à sortir dans la « presse », ou plutôt dans le « buzz », c’est que beaucoup jouent les étonnés : « oh mon dieu c’est pas possible, ça existe des choses comme ça ? », « quel monde horrible », …..

Une étude ProfPoint monte que le flicage des réseaux par les patrons est une tendance de fond. Ils devraient plutôt apprendre à se servir de ces réseaux pour faire du marketing viral et améliorer leur notoriété 🙂 L’enquête révèle qu’environ 8% des entreprises de plus de 1000 salariés (USA) interrogées ont déjà procédés au licenciement d’un collaborateur suite à ses activités sur le net. 17% des entreprises quand à elle voient d’un mauvais œil ces plateformes. Sans compter les problèmes de sécurités de circulation des informations sensibles, et le glandage (15 minutes par jour par employé en moyenne passées sur FB à titre perso).

Heureusement, il existe quelques espaces de liberté comme le MégaDark Blog 🙂


Facebook dans la réalitéHumour

Alors, et vous, comment cloisonnez-vous vos activités numériques et protégez vous votre identité numérique ?